Les terrassiers pour la préparation du site pour le projet Shanghai Disney ont utilisé «une technologie de pointe» pour empêcher l’affaissement, un problème majeur pour tous les projets de construction dans la ville en raison de son sol mou et aqueux, ont indiqué des responsables. Chez Disney, les responsables ont dit que, un an après l’inauguration du groundbreacking, la préparation du site avait été achevée dans les délais.



on en est là !

La construction d’hôtels, des boutiques, des restaurants et lieux de divertissement débutera plus tard cette année. "Le début est toujours le plus difficile," précise Bill Ernest, président et directeur général (Asie) de Walt Disney Parks and Resorts, aux journalistes, parlant en chinois.

Le projet sino-américaine a fait face à de nombreux défis dans la préparation du site en raison du calendrier serré, les différentes façons de travailler des Américains et les Chinois et des attentes élevées des médias et du public, a-t-il dit.

Des centaines de personnes ont travaillé sur le site tous les jours, même dans les jours les plus froids et les plus chaus, pour terminer le travail et s’assurer qu’il satisfait aux normes internationales.

Plus de 4,2 millions de mètres cubes d’eau ont été extraits et plus de 40.000 mètres cubes de terre enlevés lors de la préparation de la zone de 1,6 kilomètres carrés.

Plus de 200 canaux sur ce qui était auparavant des terres agricoles ont été comblés et les équipes ont nettoyé plus de 360 ​​points contaminés afin d’assurer une zone de parc propre.

La zone a été divisée en 44 parties et des tuyaux insérés dans la terre pour drainer l’eau du sol. Les terrassiers ont comparé ce travail à "faire la broderie" sur la terre et disent maintenant être satisfaits d’avoir un terrain à la norme d’une piste de l’aéroport. La terre ne devrait pas couler de plus d’un centimètre par 50 ans.

La ville, dans son ensemble, devrait être en mesure de contrôler la subsidence moyenne dans les 5 millimètres par an d’ici 2020, selon les autorités de planification de la ville. Le problème de subsidence a défrayé la chronique en février quand des fissures sont apparues dans la zone occupée de Lujiazui en février. Wei Zixin, un chercheur de Shanghai enquête Institut de géologie, a déclaré que l’un des moyens les plus efficaces pour lutter contre l’affaissement était de pomper les eaux souterraines de retour drainée pendant la construction, et c’est ce qui a été fait.



pour en arriver là !

Sur le site de Disney, la méthode "vacuum-preloading" a été choisie pour réaliser divers tassements différentiels ciblés sur le site pour différents usages. Pendant ce temps, le Shanghai Shendi Construction Co Ltd a remis les clefs de deux parcelles de terrain à Shanghai International Theme Park Co Ltd, l’une des sociétés propriétaires de la station de Disney, pour le développement futur.

«Cette cérémonie de remise des clefs marque le quatrième jalon de la construction complexe, faisant suite à une relocalisation des habitants, et la conception de la première phase du projet», a déclaré Liu Zhengyi, directeur adjoint de l’Office du tourisme international de Shanghai et la zone Resorts.

Les développeurs sont à étudier la culture chinoise dans le but d’ajouter des éléments locaux aux dernières attractions de Disney. "Nous parlons beaucoup de choses sur "un authentique Disney, un parc chinois unique." Nous travaillons vraiment dur pour incorporer cette idée dans l’histoire de la conception globale du parc "a déclaré Ernest. Ainsi le resort aura une saveur locale et des éléments chinois seront incorporées dans la conception globale.

Le parc va célébrer les fêtes traditionnelles telles que le Nouvel An chinois et le Festival de la Mi-Automne.

La resort, qui doit ouvrir à la fin de 2015, sera initialement composé de Shanghai Disneyland, un parc de style Magic Kingdom, deux hôtels à thèmes, une grande salle de congrès, des restaurants et divertissements, des loisirs, un lac un parking et les infrastructures de transports.

Le parc à thème sera le sixième parc d’attractions Disney au et le premier sur le continent chinois (celui de Hong Kong n’étant pas réellement sur le continent selon leurs façons de considérer la ville de Hong Kong).

Source: Shanghai Daily

traduction par $croogy